BLACK BASS 2015


Ça y est la fermeture est arrivée. Enfin une pseudo fermeture car pour moi la fermeture n'existe pas. Il y a tellement d'autres espèces de poissons à pêcher que les carnassiers. Je ne peut pensez, ou envisager d’arrêter de vivre ma passion même pendant une courte période. Mais je profiterai aussi du repos bien mériter des nos carna, pour vider mon appareil photo est vous proposer quelques récits de mes aventures 2015.
Cette année j'ai décidé de délaisser la pêche de la truite pour me consacrer un peu plus à se diable de poisson qui est le black bass. Vu que l'année dernière je n'ai eu qu'un mois pour le pêcher. J'en avait profité pour le rechercher uniquement aux leurres de surface.
Voici un petit récapitulatif de ma saison black bass 2015.
Le mois de mars en général sonne le début de saison du bass en pré-spawn. Malheureusement pour moi, ce mois ci fut extrêmement venteux. 3 semaines de mistral consécutif et avec lui toutes les joies qui peu en découdre (froids, eau qui ne se réchauffent pas, etc...) Ça sera dans les tous derniers jours du mois que j'arriverai à me caler une partie de pêche en Camargue avec les mec de la team CARNACLAN. Direction le pays des taureaux , moustiques pour explorer les roubines (canaux d’irrigation).


Ça sera mon premier black bass pour l'année 2015. Made in Camargue et malheureusement mon dernier aussi avant la fin de la fraie.
Moi qui voulais profiter pleinement de cette période fast. C'est un peu tomber à l'eau.Tant pis je me rattraperai en 2016.
Si vous observez la photo ce bass à les yeux rouges, il va se préparer à frayer. 
S'il vous plait respectez la fraie de ce dernier, laissez le frayer tranquillement. Pêcher du bass sur nid n'a rien de glorieux.


Du coup pour repêcher ce fabuleux poissons de sport , il m'aura fallu attendre fin juin pour reprendre les hostilités. Tous les jours (ou presque) j'ai essayer de suive la fraye en temps réel. Tout d'abord pour avoir un maximum d'informations sur mes spots de pêche et surtout pour ne pas manquer la périodes prolifique, mais furtive de fin de spawn (fin de reproduction).
Cranck, spinner et swimming jig auront fait correctement leur taf.
Puis après cette courte période intensive, la canicule c'est installée. Il à fait chaud, très chaud, plus de 40°c à l'ombre. Ces chaleurs étouffantes ont eu pour effet de faire redescendre tout ce petit monde au plus profonds de leurs repères. Ce fut dure au tant physiquement que mentalement pour réussir à sortir son épingle du jeu. Quelques bass se seront laissé séduire tout de même par des actions minimaliste. Le dead sticking ou le carolina rig aura étaient de précieux alliés.
Mais juillet n'aura pas donné les résultats escomptés. 
Allez trève de blabla, place au photos:




 











Puis les mois sont passer rapidement, beaucoup trop à mon goût. Surtout que le peu temps de pêche que j'avais, je les passé à rechercher de nouvelles techniques pour traquer les perches en lac de barrage. Ce qui m'as fait complètement oublié notre cher black-bass.
Mais avec les températures clémentes du moi de décembre, j'arriverai à toucher quelques poissons et notamment un magnifique bass de noël. Ça sera les derniers bass pour cette année 2015.






Share on Google Plus

About PECHE SANSKILLER

This is a short description in the author block about the author. You edit it by entering text in the "Biographical Info" field in the user admin panel.
    Blogger Comment
    Facebook Comment

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire