Mars l'ouverture de la pêche de la truite


Mars sonne la reprise de la pêche de la truite. Même si cette année  j'ai décidé de mettre le holà sur dame fario pour me consacrer à d'autre pêche et poissons.
La tentation est trop grande et ma faiblesse ma fait craqué.

1/L'ouverture de la truite


Après une nuit courte et un réveil difficile.J'avale un café et déjà mes 2 compères BROC et GUICER m'attendent de pieds ferme en bas de chez moi.
Prêts à en découdre avec les truites, en vois que les longs mois de la fermeture,leurs en mis les nerf à vif.

C'est en toute confiance que nous partons sur un ruisseaux que nous connaissons bien "TROUT PARADISE".

Arrivée sur place nous croisons un pêcheur qui remontera un affluent du ruisseaux.Ouf sauvé.
Par contre les niveaux d'eau sont catastrophique.


Nous espérons trouvé de l'eau un peu plus haut sur le ruisseaux.
Mais après plusieurs kilomètre de parcours. Il faut se rendre à l'évidence nous ne trouverons pas plus d'eau.

Les crue automnale suivie d'une sécheresse aura rendu le ruisseaux presque stérile.
Nous toucherons 2 poissons rien à voir ma  dernière ouverture.

Heureusement que j'étais au bord de l'eau avec 2 collègue que j'apprécie,des moments de bonheur qui non pas de prix.

2/Un ruisseaux perdu dans l'Aveyron


Voici que je me retrouve dans le département de l'Aveyron pour aller voir la famile.
Bien sur j'ai embarqué avec moi ma canne au  toc histoire d'aller parcourir un de mes ruisseaux d'enfance.

Après un passage rapide au magasin de pêche pour m'acheter une boite de verre.
Je file sur un affluent du Viaur une rivière de seconde catégorie.


J'attaquerai le parcours à la confluence de deux cours d'eau.

Les pluies de la veille en troublées l'eau et le temps couvert présage une bonne session.
Mais après une bonne heure de pêche et quelques loupés.

J'ai seulement 3 truites ne dépassant pas les 12cm seule une était un peu plus correct.


Le parcours est magnifiques et les postes bien marqués tout est réunis pour satisfaire dame fario.
Mais rien ni fait. Lors d'une pause pour changer mon appât c'est le drame.
J'ai perdu ma boite de terreau, je retourne sur mes pas afin de la retrouver mes en vains.

Hors de question pour moi de m'arrêter prématurément ma sortie.
Je commence à retourner les pierres, à la recherche d'un hypothétique appât.

Après quelques labeur je tombe sur une grosse patache.
Je m'empresse de l'accrocher proprement à mon hameçon.

Jette ma ligne, contrôle ma dérive et un premier poisson un peu plus gros que les autres viendra prendre la pose.


Plus de patache,les larves sont rares ou trop petites sous les pierres.
Il faut dire que nous sommes encore tôt dans la saison.

Je trouverai tout de même quelques portes bois.
Après ça sera un véritable festival de truites.

Sur chaque postes je ferai une truite ou j'en louperai.


Au final ce sera environ 4km de ruisseaux remonté pour une trentaines de truite de touché.
Je m’arrêterai sur un dernier gour ou je louperai une jolie truite .

Une bonne session sur un ruisseaux ou ma passion pour les salmonidé est née.
Je profiterai du retour pour faire quelques clichés.


3/Truites en grande rivière.


Direction le Tarn pour une session leurre, histoire de voir si nous pouvons toucher une grosse truite.

Aucun des deux connaissons le parcours du coup nous avancerons à tâtons pour essayer de trouver un poste prometteur.

Les températures de l'air et de l'eau sont glaciales.Il faut dire qu il neige comme il faut sur le Larzac.
Malgré tout sur le premier parcours que nous pêchons nous verrons quelques gobages qui nous mettrons en confiance.

Ca sera sur la fin du parcours que je toucherai le premier poisson au poisson nageur.
Une jolie truite qui me livra un beau combat en plein bouillon.


Après ceci nous reprendrons la voiture à la recherche d'un nouvel endroit.
Quelques kilomètres parcourus nous trouvons une zone de courant qui nous semble propice.

Nous descendons la berge afin de remonter la rivière mais nous nous retrouvons bloquer.

Changement de stratégie nous remontons la rivière en amont du parking ou nous sommes stationné.
Sur le chemin nous verrons un premiers poissons estimé entre 40 et 50cm.

Plus haut je louperai un poisson correct, puis Theau enchainera 2 poissons coup sur coup.

Nous redescendons à la voiture manger un coup et attendre Quentin.
Changement de berge nous redescendons la rivière et la nous verrons un nombre incalculable de grosses truites.

Nous compterons pas moins de 20 poissons compris entre 40 et 60cm du jamais vue.

Par contre impossible de les faire au leurres.

Les truites étaient focalisées sur les insectes. Ca sera en remontons à la voiture que je ferai ce dernier poissons.


Vous pourrez retrouver toute les vidéo de pêche à la truite ici:
Video truite
Et vous est ce que votre saison truite à bien démarré?
Share on Google Plus

About PECHE SANSKILLER

This is a short description in the author block about the author. You edit it by entering text in the "Biographical Info" field in the user admin panel.
    Blogger Comment
    Facebook Comment

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire