PECHE DE LA TRUITE EN ARDECHE #2

Après les aventures du jour précédent voir l'article:
 peche de la truite en ardeche
Nous sommes prêt pour un second jour en terre ardéchoise. Même si la nuit  fut un peu courte,le sommeil à était tout de même salvateur et nous sommes parés pour attaquer ces magnifiques gorges dont TOTO nous à  tant compté.

Le cours d'eau que nous avons décider de pêcher aujourd’hui et un autre affluent  de l'Eyrieux mais presque inaccessible et ceci va se confirmer très rapidement.Après un trajet d'une heure voir un peu plus et pas mal de détour à travers de petits chemins nous arrivons enfin pas très loin du ruisseaux.Nous préparons notre matos et commençons à descendre la colline en suivant le bruit de l'eau.Le chemin est interminable est nous amène bien au ruisseaux mais en surplombs de 30m minimum.C'est parti pour une mission sanglier à travers la brousse ou nous essayons tant bien que mal à nous frayer un passage.Enfin après maintes tentatives nous trouvons un  nouveau sentier P.R qui nous amènera à un des rares accès  des gorges,enfin la pêche va pouvoir commencer.

L'antre des gorges



Le ruisseaux coule au milieu d'une forêt à la végétation verdoyante,l'eau est couleur ocre,les niveaux toujours aussi bas,d’ailleurs à ce sujet  la fédération de l'Ardèche n'était pas loin d'interdire la pêche en 1ère catégorie.
Les techniques employées seront les mêmes qu'hier,pourquoi changer une équipe qui gagne?
Nous commençons nos prospections avec minutie mais le parcours semble ne contenir que des petites truites,rien de bien transcendant à ce mettre sous la dent.
Est ce du que nous sommes sur le seul parcours accessible du ruisseaux?
Est ce que ce ruisseaux contient autre chose que des truitelles?
Tout un tas de questions que l'on ce pose lorsque nous arrivons sur un nouveau spot et que le temps malheureusement  nous ai compté.En attendant  de touché des poissons correctes nous profitons pour faire des photos de la faunes locale.











Le temps passe et  le parcours deviens de plus en plus difficile.Des choix devrons se faire pour accéder aux postes amont.
Escalader?
ou nager?
Comme vous pouvez le voir sur la photo à coté les bord sans inaccessible et la clarté de l'eau va nous jouer des tour. Au final nous passerons sur la pointes des peids avec de l'eau à raz des wadder,même si nous sommes en plein été la température du ruisseaux ne doit pas dépasser les 15°C.Suite  à ce passage difficile nous nous arrêterons pour une pause salvatrice à base de pain de campagne,de pâté maison ,d'une bonne bière fraiche,ainsi que tous ce qui va bien.









Après cette pause durement mérité les choses vont changées et les poissons vont s'enfiler comme des perles.
Des spot magnifiques,des paysages ahurissant,une bande de potes je crois que l'on ai pas très loin du paradis.
Les trois techniques se valent et comme à notre habitude nous pêcherons chaque trou,veine de courant ou autre racines immergées chacun notre tour.Certains diront qu'il est impossible de pêcher à plus de 2 personnes dans un si petit ruisseaux,que pêcher aussi nombreux dans de tels endroits n'aura comme seul but de rendre stérile le cours d'eau.Hé ben je réponds haut et fort NON.Ici pas de course au premier arrivée, nous prenons notre temps pour exploiter chaque recoin du ruisseaux,chaque caches potentiel qui peu dissimuler une truite.Bref nous sommes heureux et nous pêchons bien.








Sur un spot d'une trentaine de mètres de long sur 2 mètres de large,bordé de chaque coté par des falaises abruptes ,des ronces plongeants dans le ruisseaux,je louperai le plus gros poisson du week end au D-COMPACT 45 une fario de 35 UP qui viendra piqué le sous le nez d'une truite plus petite ,l'attaque sera franche et sec.Malheureusement mon bas de ligne cédera sous l'attaque de ce joli poisson qui partira avec mon leurre dans la gueule.En espérant quelle est pu sans débarrasser rapidement.Je suis dégouter d'abord  par le fait que le poissons peut avoir des séquelles,secondo le leurre était presque neuf et troisièmement j'aurai du vérifier pl us souvent mon bas de ligne.D'habitude je fait un nœud à chaque changement de leurre,mais là pour gagner du temps j'ai utiliser une agrafe et les passages répéter dans les ronces auront eu raisons de mon BDL.A part ça nous aurons passer une super journée avec pas loin d'une cinquantaine de truites à 3 dans la journée.
Allez place au photos.











Share on Google Plus

About PECHE SANSKILLER

This is a short description in the author block about the author. You edit it by entering text in the "Biographical Info" field in the user admin panel.
    Blogger Comment
    Facebook Comment

2 commentaires :

  1. Quel plaisir de lire tes recits l ami. Good job;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci mon poulet,mais sans toi il n'y aurai même pas de récit,donc je te remercie à toi aussi ma poule.

      Supprimer