ET AU MILIEU COULE UN RUISSEAU!!!


Et au milieu coule un ruisseau, non n'allez pas croire que je me prends pour BRAD PITT dans un remake du célèbre film de pêche de ROBERT REDFORD. Je ne vais pas non plus vous raconter un fishing trip dans les montagnes du MONTANA.
Alors pourquoi ce titre??? allez vous me dire.
Toute simplement car au milieu de la région Midi Pyrénées, de l'Aveyron,de 2 vallées,d'une forêt,de l'agriculture intensive et de toutes les pollutions engendrées par l'homme ce petit ruisseau lutte de toutes ses force pour que la nature reprenne ses droits.
Au départ j'étais parti pour une session carnassier en rivière ,pour tenté de faire un brochet , en rêvant de toucher une des rares grosses truites encore présente dans la rivière,mais avant je comptais bien mettre deux ou trois coups de leurres sur ce petit ruisseau de mon enfance,celui qui m'a fait découvrir mes premières farios il y a plus de 20 ans de ça aujourd’hui(ça nous rajeunit pas)malheureusement sans cheptel assez impressionnant à succomber à l’agriculture intensive et il est même plutôt rare de pouvoir faire une truite maillées de nos jours,mais la nostalgie me pousse à y retourner au moins une fois toute les années.Sur la route je me souviens d'un coin de ruisseau assez difficile d'accès,un endroit que j'ai pêché seulement une fois dans ma vie avec mon oncle pourtant je connais ce cours d'eau de sa source à son embouchure,donc je décide de jeter mon dévolu sur ce parcours,de toute façon je ne compte pas m'éterniser je sais que le résultat ne sera pas mirobolant.

Pas besoin de faire des millier de kilomètre pour trouver le paradis
Sur place la fraicheur de la foret, la lumière persans difficilement le feuillage des chênes, le bruit de l'eau me fait oublier tous les tracas du quotidien et me voilà ne faisant plus qu'un avec la nature.Les orages de la veilles en légèrement troubler l'eau, mais les niveaux sont extrêmement bas et les rares truites présentent risques d'être très méfiante.Heureusement que la végétation luxuriante bordant le ruisseau m'aidera à me dissimuler de la vue de dame fario.Je monte rapidement ma ligne et j'en profite pour tester ma dernière acquisition un SMITH AR-FS MINNOW.

SMITH AR-FS MINNOW
Je fais quelque lancés devant moi afin de voir comment réagit le leurre.A première il ne nage pas tout seul ,il faudra l’agrémenter de quelques twitch afin de lui donner un semblant de vie. Après quelques réglages j'arrive à trouver une animation qui me semble alléchante et qui devrai plaire aux truites. Bon je ne suis pas venu ici pour enfiler des perles,ni voir comment nage mon leurre,mais bel et bien pour essayer dans découdre avec les habitantes qui vivent dans ce ruisseau.
J'attaque une joli courant ,avec des blocs rocheux ainsi que quelques racines qui jonche la bordure un spot d’école ou normalement un poisson devrai se trouver en poste.


Après un premier passage au ralenti je n’aperçois rien ,nada,pas un signe de vie.Je retente un second passage beau plus agressif et là surgie une ombre sortie de nulle part qui vient percuter mon leurre mais ne se pique pas.Je relance exactement au même endroit ,arrivé derrière la pierre ou l'attaque à eu lieu,je ralentie la cadence et la première fario de la journée vient prendre la pose.Ce n'est pas gros ma ça fait plaisir.

Une survivantes du ruisseau
Cette première truite me réconforte dans mon choix et je me dirige directement sur le prochain spot.
Le manque d'eau limite les endroit ou les poissons peuvent se tenir,mais les réels coups sont vraiment marqués et facile à lire,un véritable parcours idéal pour débuter la pêche de la truites aux leurres.Je me prépare à attaquer le seconds spot lorsque mon pieds vient écraser une branche et fais fuir un poisson,je tente tout de même ma chance mais rien ne se passe. Je continue sur le troisième coups  ou je subirai 3 attaque consécutifs de la même truite sans quelle puisse réellement ce piquée. Après 10 minute de pêche le constat est assez impressionnant,3 trous de visité et un poisson de vue à chaque poste.Moi qui croyait que ce ruisseaux était mort,apparemment les orages ont eu comme conséquence de rendre actif tout le petit monde qui vie ici.

Le manque d'eau réduit grandement  les coups à pêcher!!!
Les spots vont s'enchainer à vitesse grand V, les truites ne répondes que sur des passages ultra rapides et refuse toutes les dérives plus naturelles.L'inconvénient dans ce genre d'action est le nombres de loupés ,les décrochés sont nombreux ,mais en se console par le nombre d'attaque.Le pourcentage de réussite est assez faible, mais tout de même quelques truite arrive devant l'appareil photo.

une taille honorable pour ce ruisseau.
Vu que les poissons sont actifs,je décide de passer avec un leurre plus flashy voir comment les truites vont  réagir. En temps normal je n'ai pas trop confiance à ce genre de coloris, je prefère de loin les couleurs naturel (vairon,goujon,truite,etc...),mais pour avancé dans sa pêche il ne faut pas hésiter à faire des expériences.Mon choix va s’avérer payant puisque j'ai l'impression que les fish attaquent moins le leurre la gueule fermée et les poissons vont s'enchainer plus rapidement tout en réduisant grandement le nombre de décrochés.Je pense maintenant que je sortirai plus facilement ou du moins plus souvent mes leurres qui dormaient régulièrement au fond de ma boite.Après un bon moment d'euphorie les touches vont réduire pour devenir presque nulles,l’activité à vraiment réduite, il faudra changer de stratégie pour continuer à toucher des truites, leurs tenue à changée, les farios se cachent sous les berges creuses.Pour les débusquer de leur cachette rien de telle qu'un petit leurre flottant et à ce jeux là le RAPALA ORIGINAL est  parfait.


La technique est simple, elle consiste à  laisser filer son leurre sous les berges à l'aide du courant,il faut être discret vu qu'en pêche aval.Pas besoin de faire 50 passages les truites sortent comme des furie pour chasser l'intrus qui ose s'introduire dans leur cache et n'hésite pas à venir sanctionner le malotru jusqu'à dans vos pieds.Sur un spot qui sent le poisson à plein nez,gros courant,berge hyper creuse , profonde ,rempli de racines, je ressent un toc violent, la canne plis,une masse noir essaye de retourner au fond de ça grotte,j'arrive à lui faire faire demi tour ,puis au bout de plusieurs chandelles,j'arriverai à mettre au sec une magnifique truite de souche atlantique qui doit pas être loin d’avoisiner les 30cm.

Un gros poisson magnifique pour ce petit ruisseau.
Je n'en reviens pas d'avoir eu la chance de pouvoir toucher un poisson comme celui là sur ce ruisseaux.Moi qui pensait ne pêcher pas plus d'une heure sur cette partie de ruisseau,je n'ai pas vu le temps passé et me voilà maintenant à plus de 7km de ma voiture,je rejoins la route et coup de chance je tombe sur mon père qui me ramène à ma voiture.Une après-midi qui restera graver longtemps dans ma mémoire,plus de 50 attaques,une vingtaine de truite sorties,dons les 3/4 maillées.Je suis vraiment ravis que ce petit cours d'eau ,la nature en elle même et repris leurs droit sur l'agriculture intensif.




Share on Google Plus

About PECHE SANSKILLER

This is a short description in the author block about the author. You edit it by entering text in the "Biographical Info" field in the user admin panel.
    Blogger Comment
    Facebook Comment

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire